Plateau

Couverture Plateau

Résumé : Plateau, c’est un hameau en Haute-Corrèze où réside un couple de vieux paysans, Virgile et Judith. Judith, est maintenant atteinte d’Alzheimer, elle oublie tout sauf une chose : elle a mal vécu l’absence d’enfant dans le foyer. Le couple a élevé Georges, ce neveu dont les parents sont morts d’un accident de voiture alors qu’il avait cinq ans. Maintenant Georges vit dans une caravane face à la maison de Virgile et Judith. Alors lorsque Cory, la nièce de Judith, emménage chez Georges, lorsqu’un ancien boxeur, Karl, tiraillé entre ses pulsions sexuelles et sa croyance en Dieu vient s’installer dans une maison du hameau et qu’un mystérieux chasseur sans visage rôde alentour, Plateau prend des allures de village où toutes les passions se déchaînent.

J’entends parler de Franck Bouysse depuis plusieurs mois, notamment suite à la sortie de son roman Né d’aucune femme chez les éditions de la Manufacture et disponible en poche depuis le mois d’août. C’est avec Plateau que je découvre la plume très particulière de cet auteur.

Je m’attendais à un roman policier, Plateau s’avère être différent de ce que j’imaginais. Pour moi, il s’agit plus qu’un roman policier. Ma lecture me rappelle celle de Conséquences de Darren Williams.

Tapi sous les branches basses d’un épicéa, le chasseur tient le fût de sa carabine à main droite, la crosse repose sur une rangers. Le poste d’observation idéal, ce flanc de vallon boisé de conifères, d’où il peut épier l’ensemble du hameau. Il pointe son arme vers la ferme de Virgile, porte un œil à sa lunette. Un étrange spectacle se joue en contrebas. La vieille est en train de tuer un poulet sans se soucier du sang qui gicle sur sa robe. Puis elle balade le cou entre ses jambes et ses lèvres tremblent en même temps. Lui la regarde posée comme une statue.

Le lecteur est plongé dans une ambiance rurale et sombre, dans un endroit coupé de toute civilisation. Sur ce plateau évoluent plusieurs personnages, torturés par des non-dits et des secrets familiaux. Une menace rode autour d’eux. L’identité de ce « mystérieux chasseur sans visage » est d’ailleurs facile à deviner mais cela n’enlève rien à la force de roman qui, pour moi, réside dans ses personnages.

Nous apprenons à les connaître en découvrant leur passé et leurs secrets. Ce roman est sombre, le style de l’auteur est travaillé. Il y a beaucoup de métaphores, de poésie et j’ai parfois eu du mal à me projeter dans cette campagne car le vocabulaire employé n’était pas familier. La nature est aussi un personnage de ce roman. La fin est violente et percutante.

Pour conclure, cette lecture change de celles que je peux avoir d’habitude, moi qui suis habituée à des policiers nordiques où les rebondissements et les révélations sont au cœur de l’intrigue et dans tous les chapitres. J’ai passé un très bon moment et je suis curieuse de découvrir d’autres livres de Franck Bouysse.

Plateau de Franck Bouysse, 384 pages, éditions Le Livre de Poche, 2017, 7,60€, 9782253164173

Laurine